Portraits

Certains se protègent des photographes de peur de se faire dérober leur âme. Pour moi, c’est l’occasion de révéler un instant d’humanité dans un monde qui semble en manquer. C’est un moment presque de transe, les sens sont en éveil en pleine rue ou dans l’intimité d’un salon qui nous est souvent étranger, pour saisir l’essentiel, une émotion pure et enfouie ou l’innocence à fleur de peau. Dans le cas d’une rencontre, le portrait est comme un premier rendez vous, un moment suspendu et privilégié ou chacun a donné un accord tacite pour se livrer, sans certitude de succès. Précieux et fragile.