La photo est un vieux fantasme de littérature d’anticipation: figer presque d’un simple battement de paupière une émotion, un visage, un morceau de peau, un mystère que l’on reste le seul à percevoir. Mes premiers souvenirs de photos remontent à l’adolescence et ils m’évoquent une machine ludique à créer des mondes parallèles. La dimension onirique de la photo m’a toujours bien plus fasciné que la course aux pixels. Flou, filtre, reflet dans les vitres et les flaques d’eau m’attirent comme un moustique. Et quand ce flottement du réel n’est pas au rendez vous, c’est dans le mouvement ou la spontanéité d’une rencontre que je tente de saisir cette petite faille, ce fragment éphémère de poésie qui réveille l’imaginaire.

Christophe Crénel

Contact: christophe.crenel@photobangs.fr